Sri Lanka – semaine 4 de Yala à l’Adams Peak

Lipton Factory

Yala National Park

Le lundi 17 avril nous avons pris un bus de Matara jusqu’à Tissamaharama aussi appelée Tissa. A Tissa vous aurez un large choix de guesthouses et d’hôtels pour vous loger. Cette ville se situe à quelques Kilomètres du parc national de Yala. Nous y avons dormi une nuit. Le soir même notre hôte nous réserva un guide et une jeep pour visiter le parc le lendemain.

Yala National park

Mardi 18 avril le guide est venu nous chercher dans notre guesthouse à 4h30 pour nous emmener jusqu’à Yala. De Tissa, il y a à peu près 1h de route jusqu’à l’entrée du parc. Le guide s’est également arrêté dans 3 hôtels pour récupérer 4 autres personnes. Il y a tellement de Jeeps à Yala que je vous déconseille de vous en privatiser une. Essayez vraiment d’être 6 personnes par véhicule. Nous avons vu une dizaine de jeeps contenant, trois ou bien deux et même quelque fois une seule personne. Si toutes ces personnes étaient réunies en un seul véhicule, cela réduirait considérablement le nombre de jeeps dans le parc. Il y aurait également une baisse de pollution due à ces véhicules.

Yala National Park
Yala National Park

Arrivés à Yala, les touristes restent dans les jeeps. Se sont les guides qui vont faire la queue pour acheter les tickets d’entrées. La réservation du guide, de la jeep et l’entrée au parc nous à coûté 6000 LKR par personne la demie journée (34.36€).

Elephant Rock à Yala
Elephant Rock à Yala

Yala comprend une réserve naturelle et un parc national couvrant une superficie totale de 1268 km². Celui-ci est considéré comme le meilleur parc au monde pour observer les léopards, il y en aurait 25 ici. La meilleure période pour les observer est de février à juin. A peine entrée dans le parc nous avons pu observer notre premier éléphant, ce fut magique ! Nous avons également eu la chance d’observer des paons par centaines, de nombreux oiseaux, des papillons, des biches, des chitals, des sangliers, des buffles et même des crocodiles !

Buffles au Yala National park
La Baignade des Buffles
Eléphant au Yala national park
Notre premier éléphant en liberté !

Ce jour là nous n’avons pas vu beaucoup d’éléphants, à peu près quatre. Je ne sais pas si cela est du à la période à laquelle nous sommes venues. La plupart des gens qui ont visité Yala n’ont pas été déçu mais je dois vous avouer que nous imaginions voir beaucoup plus d’éléphants… Nous n’avons également pas eu la chance de pouvoir observer de léopards. Mais il est extrêmement rare de pouvoir les contempler !

Yala National Park
Un des nombreux paons du parc national

En revanche si je peux vous conseiller d’autres parcs à visiter pour la période d’Avril, se sont les parcs de Minneriya dans le centre et d’Uda Walawe dans le sud. J’ai rencontré plusieurs personnes qui ont vu des troupeaux d’éléphants durant leur safari dans ces parcs, et surtout à Minneriya.

Arugam Bay

Nous sommes arrivées mardi 18 avril au soir au Cresent Bay Beach Hotel d’Arugam Bay. La route entre Tissa et Arugam Bay fut longue et fatigante. Mussi le gérant de la guesthouse était adorable et nous a très bien accueilli. Nous avons bu quelques bières avec lui puis sommes allées nous coucher.

Cresent Bay Beach Hotel Arugam Bay
Cresent Bay Beach Hotel Arugam Bay
Cresent bay beach hotel arugam bay
Chambres du Cresent bay

Le mercredi 19 nous avons pris notre petit déjeuné dans une autre guesthouse. Nous l’avions repéré la veille mais toutes les chambres étaient prises. Il s’agit de  La Beach Hut. Cette guesthouse est surement LA plus réputé d’Arugam bay, il s’agit du repère des surfers par excellence ! Je vous conseille donc de réserver à l’avance si vous désirez y séjourner. Lorsque nous sommes arrivées pour prendre notre petit déjeuné, il y avait des tables en bois un peu partout, des cabanes dans les arbres mais également plein de hamacs et de poufs pour se détendre. Il y avait des planches de surf un peu partout également, l’ambiance était très cool. En plus d’être un endroit charmant, ils y faisaient de très bons plats.

Beach Hut Arugam Bay
Une des nombreuses chambres de la Beach Hut à Arugam Bay

Après ce petit moment très agréable nous en avons profité pour visiter Arugam bay. Il n’y a pas grand chose à voir dans cette ville, il y a une rue principale qui est parallèle à la plage. Elle regroupe uniquement quelques restaurant, magasins de surf et des guesthouses. Les autres routes sont perpendiculaires et mènent à la plage. Après avoir visité le centre nous avons décidé de nous baigner. Nous avons marché jusqu’à trouver un endroit où l’eau était beaucoup plus calme. Nous avons donc trouvé cet endroit sur la pointe Est d’Arugam bay. Un petit coin où une vingtaine de bateaux de pêcheurs colorés étaient regroupés sur la plage et où les locaux avaient plaisir à venir se baigner également.

Arugam bay
Levé de soleil sur la plage d’Arugam Bay

Le jeudi 20 au matin nous nous sommes réveillées tôt pour admirer le levé du soleil sur la plage. Nous avions en plus quelques surfer en toile de fond, c’était magnifique. A 9h nous sommes parties direction Haputale.

Arugam Bay

Arugam Bay est la ville parfaite pour allier détente, repos, surf et quelques soirées à la backpackers. C’est une ville avec une ambiance et un style à l’australienne. Vraiment différente des autres villes Sri lankaise.

Haputale

Après 6h de bus nous sommes enfin arrivées à Haputale à l’Amarasinghe Guesthouse, nichées dans les montagnes. Nous avons été accueilli par de charmants Hôtes Sri Lankais.

Amarasinghe guesthouse Haputale
L’Amarasinghe guesthouse à Haputale

Quelques minutes après être arrivées nous sommes reparties en tuk-tuk visiter la cascade de Bambarakanda. Il y a 13km qui séparent la cascade de notre guesthouse, la route pour y arriver était sublime ! Je vous conseille réellement de la faire en tuk-tuk, vous aurez la vue sur les montagnes et sur les ravins, magnifique !

La cascade de Bambarakanda
Petite randonnée menant à la cascade
La cascade de Bambarakanda
La cascade de Bambarakanda

En arrivant vous verrez la cascade au loin. Celle-ci peut changer d’aspect selon la période. Nous y étions en saison sèche, du coup elle était moins impressionnante que lorsque vous y allez en saison des pluies ! L’entrée coûte 150 LKR par personne (0.86€). Pour y arriver nous avons suivi un chemin vraiment sympathique entre jardin et forêt. Il faut à peu près 10 minutes à pied pour vous y rendre. La cascade est immense il s’agit d’une des plus haute du Sri Lanka .

Casacade de Bambarakanda
Petite forêt de Bambous

Randonnée du Lipton Factory

Le Vendredi 21 avril nous avons fais la superbe randonnée du Lipton Factory jusqu’au Lipton Seat. Un tuk-tuk est venu nous chercher pour nous emmener dans le centre d’Haputale. Nous avons ensuite pris le bus de Haputale jusqu’au Lipton Factory. Il nous a fallu 2h pour monter à pied jusqu’au point de vue. Nous avons pris notre temps, nous marchions très tranquillement et prenions des photos en nous arrêtant régulièrement pour admirer le paysage. Ce fut une randonnée merveilleuse à travers les plantations de thé et les eucalyptus. Cette randonnée offre également une vue imprenable sur quelques petits villages et temples au milieu de ces superbes plantations.

Lipton Factory
Lipton Factory, une merveilleuse randonnée dans les plantations de thé

Nous avons aussi pu observer le travail acharné de ces courageuses cueilleuses de thé. Ces femmes portent leur sac sur leur dos qui est soit cousu à leur casquette soit retenu par leur front. Elle se servent d’une boite avec un couvercle coulissant pour couper les feuilles de thé, elles versent ensuite le contenu de la boite dans leur sac . Elles parcourent de nombreux kilomètres à pied chaque jour pour cueillir le thé. Après avoir observer tout ceci je peux vous certifier que je ne bois plus le thé Lipton de la même manière. Je pense à chaque fois à ces femmes qui travaillent dure pour que nous puissions avoir nos petits sachets de thé dans nos tasses.

Lipton Factory
Les cueilleuses de thé

Juste avant d’arriver au Lipton Seat, il y a un barrage routier où il faut payer l’entrée, cela coûte seulement 50 LKR (0.43€). Au sommet la statue de Sir Lipton veille sur son empire près d’un petit salon panoramique où vous pourrez siroter un bon thé de Ceylan en admirant les plantations. La vue y est incroyable !

Lipton seat
Le Fameux Lipton Seat
Lipton seat
Vue sur l’empire depuis le Lipton Seat

La descente est aussi merveilleuse que la montée. Nous avons pris notre temps pour savourer chaque instant, car nous nous sentions tellement bien, nous n’avons croisé que très peu de touristes. Je vous conseille de faire la visite tôt (nous avions pris le bus dès 6h du matin). Vous aurez moins chaud pour la monté et la luminosité matinale est différente.

Lipton Factory

Adam’s Peak

Petit conseil: prévoyez large en terme de temps dans le centre montagneux du Sri Lanka. Les transport mettent beaucoup de temps pour aller d’un endroit à un autre car ils contournent les montagnes. Croyant avoir 3h à 4h de bus pour nous rendre de Rathnapura à Dalhousie nous en avons eu pour 9h ce qui nous a clairement bousillé une journée… Personnellement nous avons trouvé que Rathnapura n’avait rien à offrir ne vous attardés pas sur cette ville.

Dalhousie est la ville qui se situe au pied de l’Adam’s peak vous en avez pour 10 minutes à pied de la White House Guesthouse pour vous rendre à l’entrée de la randonnée et pour encore moins de temps si vous choisissez d’autres guesthouses encore plus proches.

Adam's Peak
Le majestueux Adam’s Peak

Trois options s’offrent à vous pour visiter la fameuse Montagne:

  • Vous choisissez de vous lever très tôt dans la nuit: 2h30 du matin en général (comme la plupart des pèlerins), ce qui vous évite de grimper sous un soleil de plomb et vous permet d’arriver au sommet pour le levé du soleil.
  • Vous décidez de partir en journée et de subir une chaleur caniculaire. Certes vous serez surement seuls et tranquille pour l’ascension mais il vous faudra également beaucoup de courage pour redescendre le pic !
  • Ou bien vous choisissez de grimper dans l’après midi pour pouvoir admirer le coucher du soleil au sommet, ce qui vous fera grimper sous la chaleur mais redescendre avec la fraîcheur.

Adam's Peak

Il faut prévoir des vêtements chauds. Le corps se refroidit rapidement et la température au sommet peut descendre jusqu’à 4 degrés certaines fois. En bas de la montagne vous aurez des vendeurs de nourriture, de souvenirs, et de vêtements chaud. On se croirait même dans une fête foraine … Vous en croiserez sur plusieurs kilomètres.

Adam's Peak
Le sommet de l’Adams Peak bloqué par le trop grand nombre de pèlerins

Nous voulions faire l’ascension le soir car on nous l’avait conseillé. Il y a beaucoup moins de monde et le couché de soleil en vaut la peine. Seulement avec nos 9h de bus nous avons loupé le coche ! Nous nous sommes donc levées à 2h30 pour être à 3h en bas de l’Adam’s Peak puis l’ascension commença. La monté fut extrêmement difficile mentalement. Nous avions chacune notre rythme, mon amie avait des écouteurs pour se motiver, moi je préférais le silence et les bruits de la nuit.

Adam's Peak

Il y avait beaucoup de pèlerins mais uniquement des Sri Lankais. Nous croisions toutes sortes de personnes et de religions car l’Adam’s Peak est un lieu saint pour quatre religions. Selon la légende, il y aurait une trace de pas de géant au sommet de la montagne. Pour les chrétiens et musulmans il s’agirait de l’emprunte du pied d’Adam, pour les bouddhistes celle de bouddha et pour les hindouistes celle de Shiva. Même les Athées viennent faire l’ascension du pic, car l’Adams Peak est un défi à relever pour les aventuriers mais aussi une beauté de la nature incroyable ! Il y avait également des personnes âgées, des handicapés, des parents portant leurs enfants, des familles entières. Nous étions admiratives devant tant de courage et de volonté. Certains viennent plusieurs fois dans l’année pour grimper cette montagne !

Adam's Peak

Adam's Peak

Après 2h30 d’ascension et étant presque arrivées au bout, nous avons dû nous arrêter à cause des bouchons ! Oui oui, nous étions coincées dans des bouchons et le soleil commençait à se lever. Heureusement, nous étions assez en hauteur pour admirer le levé du soleil mais étions un peu déçues de ne pouvoir l’admirer du sommet. Nous avons attendu 1h puis avons croisé des français qui redescendaient et qui avaient grimpé durant la nuit (bien avant 2h30).  Ils nous on dit que nous en avions encore pour 3h d’attente avant d’arriver au sommet. Pourtant nous étions à seulement quelques mètres de l’arrivée.  Avec mon amie nous avons bien réfléchit. Il nous restait peut de temps car nous devions prendre le train dans l’après midi donc nous avons finalement lâché prise et accepté de redescendre sans avoir atteint le sommet.

Adam's Peak
La Stupa se situant au pied de l’Adam’s peak

Adam's Peak

Notre ego en a pris un coup, mais cette expérience à été très enrichissante. Rien n’est acquis et quelques fois il faut savoir lâcher prise. Nous avons quand même réussi à grimper jusqu’en haut, et nous avons eu un spectacle grandiose avec ce levé de soleil. Sans ces bouchons nous serions arrivées au sommet de l’Adam’s Peak. Nous sommes fières de nous être autant dépassées pour grimper cette montagne de 2243 mètres et ses plus de 5000 marches !

Adam's Peak
La fameuse porte, symbole du départ de l’ascension

La descente fut encore plus difficile que la montée au niveau physique ! Je crois bien que nous avons mis plus de temps à descendre qu’à monter, de plus avec le soleil, la chaleur commençait à nous assommer ! Les marches étaient toutes de hauteurs et largeurs différentes. Nos jambes et nos genoux ont beaucoup souffert durant la descente car les muscles travaillent énormément ! Faites des pauses buvez beaucoup d’eau et admirez le paysage. Pendant la monté il faisait nuit donc nous n’avons pas vu la verdure autour. Nous avons donc découvert le paysage lors de notre descente il s’agissait d’un nouveau monde, c’était magique !

 

Retour à la réalité

Maskeliya Reservoir
Maskeliya Reservoir

Après ce moment fort en émotion nous sommes retournées à notre Guesthouse. Nous avons pris un tuk-tuk pour nous emmener jusqu’à Hatton. Le voyage dura 1h et fut merveilleux ! C’était la première fois que nous prenions le tuk-tuk aussi longtemps mais nous étions tellement fatiguées que nous ne voulions pas risquer d’être debout dans le bus. Je vous recommande de faire Dalhousie -Hatton en tuk-tuk car les paysages sont sublimes. Vous verrez de nombreuses plantations de thé mais vous aurez également la vue sur l’Adams Peak au loin et le Maskelyia réservoir, un lac sublime ! Arrivées à Hatton nous avons pris le train direction Colombo et là surprise, plus aucune place assise ! Nous avons donc, après ces 5h de trek, passé également 5h debout dans le train, nos jambes s’en souviennent encore !

Negombo
Couché de soleil sur la plage de Negombo

Nous avons décidé de loger à Mount Lavinia au sud de Colombo. Je ne sais pas ce que vous avez pensé de ce quartier mais avec mon amie nous avons été choqué par la non-hospitalité des hôtes des guesthouses. Nous avons été rejeté 5-6 fois avant de trouver une guesthouse qui n’était pas non plus super emballée pour nous accueillir mais qui a quand même accepté de nous laisser une chambre… Nous étions choquées ! Le lendemain nous en avons changé et avons surement trouvé la seule et unique Guesthouse à Mount Lavinia qui soit abordable, accueillante et bien entretenue : la Blue Seas Guesthouse. Ashok le gérant nous a très bien accueilli.

Negombo

Tattoo paradise

Avant de rentrer en France j’ai décidé de me faire marquer à vie au Sri Lanka. Etant déjà à la base une accro aux tatouages, un 5ème petit tattoo était obligatoire avant le retour ! Nous avons donc été au salon SL tattoo paradise  qui se situe au 224, Galle road, Mount Lavinia. Je vous recommande ce salon, malgré les prix un peu excessif pour le Sri Lanka (mais ils valent ceux en France). Ils partent du principe qu’1h de tatouage vaut 100€. Ce salon est propre et respect les conditions d’hygiène. Les trois tatoueurs sont très pro et franchement gentils ! Je suis donc ressorti au bout d’une heure avec une jolie phrase en Cinghalais signifiant « Vouloir c’est pouvoir ». Un merveilleux souvenir de ce fabuleux voyage d’un mois au Sri Lanka.

Tatouage cinghalais
Tatouage en Cinghalais: Vouloir c’est pouvoir

Tu souhaites connaître le budget moyen d’1 mois au Sri Lanka clic ici.

Mon itinéraire se trouve .

Sri Lanka semaine 1: de Negombo à Sigiriya c’est par ici.

Sri Lanka semaine 2: de Anuradhapura à Trincomalee c’est par .

Sri Lanka semaine 3: de Ella à Mirissa c’est par ici.

Si cet article t’a plu n’hésite pas à le commenter et le partager 😉

6 commentaires

  1. Bravo pour vos très très belles photos! Je viens de passer plus d’une heure sur ton blog et ne pouvais en repartir sans te laisser un petit message, je voulais te féliciter pour ton parcours, tes découvertes, tes voyages, ton blog… Tous sont parfaits et j’aime toujours vous suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *