Togo Semaine 1 – Road trip du Nord au sud

Togo semaine 1 - road trip du nord au sud

L’Arrivée en Terre Togolaise:

Je suis arrivée le Lundi 05 juin 2017 à 19h30 à l’aéroport de Lomé.

Avant de récupérer mes bagages j’ai du passer par un guichet pour vérifier mon carnet jaune de vaccination de la fièvre jaune. Ce carnet est délivré par un médecin des consultations voyageurs, il est obligatoire pour entrer sur le territoire.  Le visa touristique est valable 30 jours. Si vous n’avez pas fais la demande par internet vous devrez faire la demande à l’aéroport. Je suis donc allée au guichet, où deux photos d’identités m’ont été demandés ainsi que les 20€ du prix du visa. Le visa qui vous sera remis à l’aéroport est provisoire. Il est valable 1 semaine et devra être renouvelé pour 1 mois dans un centre spécial à Lomé.

Après avoir récupéré vos bagage, n’oubliez pas de changer vos devises. Le Franc CFA est uniquement changé en Afrique, vous ne pourrez pas faire le change en France, donc faites bien attention au retour en France. Sachez également qu’il n’y a aucun frais de change entre le Franc CFA et l’Euro.

Let’s go Road trippin’

Le van du road trip
Notre fidèle Van durant ces 5 jours de Road trip

Mardi 06 juin : Nous sommes partis à 7 personnes et avons pris la route durant 12h en van pour rejoindre le nord du pays à Dapaong dans la région des Savanes près de la frontière avec le Burkina Faso. Merci à l’association CEC (carrefour d’échange culturel) d’avoir organisé ce voyage dans le nord du Togo.

Mercredi 07 juin : Les Grottes de Nok. Ce site est classé au patrimoine mondiale de l’Unesco. Pour visiter les grottes vous devrez prendre contact avec un guide. Vous pourrez ensuite descendre l’escalier en ferraille aménagé pour visiter sans danger ces magnifiques grottes à flanc de falaise. Auparavant les visiteurs descendaient et grimpaient grâce aux lianes.

l'escalier pour arriver aux grottes
L’escalier en ferraille qui permet d’accéder aux grottes
Panorama depuis les grottes
Panorama depuis les grottes

Depuis le sommet du plateau et depuis les grottes vous aurez un panorama imprenable sur les savanes. Ces grottes servaient d’abri aux populations des alentours lors d’attaquent. Cet endroit est un immanquable si vous décidez de visiter la région des savanes.

Panorama depuis le plateau
Panorama depuis le plateau
Les grottes de Nok
Les fameuses grottes de Nok et leurs greniers

Dans la soirée nous sommes allés à Sansanné-mango pour observer les hippopotames dans une réserve naturelle. Nous avons donc demandé à un guide de nous mener jusqu’à l’endroit où il était possible d’observer ces incroyables mammifères.

Réserve de conservation des hippopotames
Réserve de conservation des hippopotames

Quelle joie ce fut, après avoir marché une bonne demi heure dans la réserve, de pouvoir observer notre premier hippopotame ouvrir sa gueule puis plonger sous l’eau. Nous sommes restés silencieux et de l’autres côté de la berge. Nous étions à plusieurs centaines de mètres de ces mammifères si impressionnant.

Les hippopotames
Il est temps d’investir dans un bon appareil photo … Oui oui, il s’agit bien d’un troupeau d’Hippo

Il est important de rappeler que l’hippopotame est un mammifère agressif et imprévisible considéré comme le plus dangereux des animaux d’Afrique. Cependant comme beaucoup d’autres espèces, il est menacé par le braconnage pour sa viande et l’ivoire de ses canines. Il est important de respecter une grande distance de sécurité avec cet animal qui est capable de courir à 30km/h. Vous aurez plus de chance de pouvoir observer les hippos au crépuscule car ils sortent de l’eau pour manger.

Jeudi 08 juin : Le pays Tamberma. Nous sommes arrivés en fin de matinée chez les Batamariba un peuple Togolais originaire du Burkina Faso vivant dans le nord du pays. Batamariba signifie en langage local « ceux qui bâtissent avec la Terre ».

Les Tatas du pays Tamberma
Les Tatas du pays Tamberma

Ce peuple vit dans des habitations appelées les Tatas. Ce sont des habitations traditionnelles de formes arrondis et couvertes de chaume. Ces habitations ont été inspirées par un immense Baobab appelé la maison Baobab.

La maison Baobab
La maison Baobab
La maison Baobab
Les hommes pouvaient y grimper et s’y réfugier en cas d’attaques.

Nous sommes donc restés le midi et avons mangé de façon traditionnelle. Nous sommes ensuite partis visiter d’autres villages aux alentours ainsi que la fameuse maison Baobab.

Le soir nous sommes retournés dans le village qui nous a accueilli le midi puis nous avons passé la soirée avec les enfants du village à chanter des comptines. Les villageois nous ont fais l’honneur de nous offrir une de leur volaille pour que nous puissions manger le soir. Je vous avoue que ce fut très difficile pour moi qui suit en passe de devenir végétarienne, je n’ai pu participer à la préparation, ce sont donc nos 3 amis togolais qui se sont chargés de tuer la volaille et de la préparer. J’ai essayé de me convaincre que « nous » l’avions tué pour nous nourrir et non par plaisir, mais j’ai eu beaucoup de mal à vivre ce moment. Ensuite les Batamariba nous ont logé dans une de leur Tata, nous avons donc dormi sur le toit à la belle étoile.

Les Tatas

Une salle de bain typique
La salle de bain typique dans les Tatas

Ce fut une journée  incroyable et enrichissante. Si vous décidez vous aussi de venir rencontrer les Batamaribas, pensez à emporter avec vous des crayons et du savon car certains peuples n’ont pas assez d’argent pour en acheter. L’argent récupéré grâce au tourisme leur permet également de pouvoir scolariser leurs enfants.

Si vous désirez en connaitre plus sur le pays Tamberma et sur les coutumes des Batamaribas, mon Ami Togolais Agboyibo Edoh Abraham qui a passé cette année ces examens en école de cinéma à Lomé, a réalisé un documentaire durant ses nombreux séjours en pays Tamberma. Je vous conseille donc de visionner la bande annonce de son documentaire que je vous partage avec joie.

Vendredi 09 juin : La réserve des éléphants Nyamde à Jamde. Ce vendredi nous avions passé la moitié de notre journée dans le Van pour rejoindre la région de Kara. Nous sommes donc arrivés vers 16h à la réserve. Pour observer les éléphants vous devrez appeler un des guide la veille ou le matin même pour que celui-ci aille chercher les éléphants et les emmener dans une clairière avant votre venue. En arrivant, les éléphants seront donc présents, vous pourrez les approcher et même les caresser.

Les éléphants en liberté

Ceux-ci ne sont pas enchaînés et sont totalement libres de leur mouvements. Les « guides » présents sur place sont uniquement là au cas ou les éléphants se montreraient trop agressifs. N’oublions pas que ces mammifères sont sauvages bien que familiarisés au contact humain. Vous aurez donc la joie d’observer 3 éléphants, un mal ( nommé Drogba) et deux femelles très sociables. Si vous désirez observer les éléphants un peu plus longtemps je vous conseille d’y aller pour 14h. Nous sommes arrivés à 16h (ce qui fait tard pour les éléphants) et nos 3 compères en on eu marre assez rapidement et ont donc décidé de se carapater à toute vitesse au bout d’une heure.

Les éléphants en liberté

C’est ce que j’ai aimé dans cette réserve. Les éléphants étaient libre de rester ou de partir il n’y avait ni chaînes ni grillages autour de nous. Les éléphants étaient curieux, ils nous enroulaient de leur trompe et s’arrosaient avec les bidons d’eau à leur disposition, ce fut un moment unique. Je me suis senti vraiment connectée avec une des femelle. Je la caressais sous son oeil et sentais sa trompe s’enrouler autour de ma jambe, elle fermait les yeux et ne bougeait plus, c’était tellement fort en émotion. J’essayais de lui transmettre une énergie d’amour et j’avais vraiment l’impression qu’elle ressentait cette énergie. Avoir cette connexion avec ce mammifère sauvage si puissant et impressionnant fait partie des plus beaux moments de ma vie.

La connexion entre l'homme et l'animale

 

Samedi 10 juin : Les tisserands de Sokodé et la Faille d’Aledjo : Sur la Route qui mène à Lomé nous sommes passés par Sokodé et nous sommes arrêtés chez les tisserands pour en apprendre un peu plus sur la manière dont sont fabriqués certains pagnes. C’était un moment très intéressant.

Si vous avez le temps je vous conseille de passer par La faille d’Aledjo avant de reprendre la route pour Lomé c’est une curiosité naturelle à ne pas louper !

La faille d'Aledjo

Si vous souhaitez visiter le Togo du nord au sud comme nous avons eu la chance de le faire durant cette semaine, je vous conseille vivement de réserver 5 jours minimum pour prendre votre temps et profiter. Le voyage est fatiguant car il y a de nombreux kilomètres qui séparent chaque activité. Le Togo ne se résume pas qu’à Lomé. Si vous décidez de venir visiter ce superbe pays je vous conseille de découvrir également les autres régions. Elles ont de nombreuses qualités à offrir notamment en terme de paysages époustouflants ! Je n’ai malheureusement pas pu découvrir la région de Kpalimé et ses fabuleuses cascades. Je vous conseille donc de prendre du temps pour aller y faire un tour.

Termitière géante
Une des nombreuses termitières géantes d’Afrique

 


Ces articles sont susceptibles de t’intéresser:

Togo – Budget et dépenses pour 3 semaines clic

La demande de passeport clic

Si cet article t’a plu n’hésite pas à commenter ou à le partager 😉

4 commentaires

Répondre à abraham Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *