Faire sa part dans le monde.

Faire sa part dans le monde

Aujourd’hui j’aimerai parler et me libérer de ce que j’ai sur le cœur. Je tiens d’abord à expliquer que ce message n’est pas moralisateur, je n’estime pas non plus être la voix de la sagesse et être parfaite à ce niveau là, non, loin de là. J’essai juste chaque jour de faire de mon mieux pour me changer Moi et pour sensibiliser les personnes de mon entourage. Comme dans la légende du colibri: je fais ma part.

A travers ces mots je souhaite libérer mon cœur et mon esprit d’un poids et d’une souffrance que j’endure chaque jour face à la réalité de l’urgence climatique à laquelle nous avons à faire et face à l’inactivité de nos politiques ainsi qu’à l’ignorance des populations.

Je pense que le plus important c’est de se tenir informer et de bien réaliser ce qui est en train de se passer dans notre monde actuel.

plasticfree
Koh Rong Samloem Island – Cambodge 2019

Aujourd’hui et chaque jours depuis plusieurs années maintenant, mon cœur à mal…

J’ai mal de voir la pollution empoisonner nos écosystèmes, que se soit la pollution plastique, la pollution par les émissions de CO2, la pollution chimique…

J’ai mal de voir la souffrance animale, de voir des élevages de lapins, de poulets ou encore de cochons où les droits fondamentaux du respect animal sont bafoués ! Oui nous pouvons manger de la viande mais à quel prix …

Nous mangeons surtout de la souffrance et des médicaments, il est tant de connaitre notre façon de consommer et il est temps de connaitre les autres choix de consommation qui s’offrent à nous je ne parle pas QUE de végétarisme mais d’une façon de consommer plus éthique et meilleure pour notre santé.

J’ai mal de voir nos forêts et nos océans se faire piller et détruire ! L’Amazonie Brûle et la grande barrière de corail se meurt. La faute à qui … et pour quel motifs ?
Au nom du profit !

Piller l’océan de ses poissons pour nourrir la population, brûler la foret pour y planter de nouvelles récoltes de soja ou de palmier pour nourrir encore et toujours les populations…
Alors oui nous sommes nombreux sur la planète et il en faut des récoltes pour nourrir tous les humains, mais réfléchissons à de nouvelles manières de consommer plus respectueuses de l’environnement, et plus respectueuses des gens qui y travaillent.

Il existe de nombreuses solutions !

actforamazonia
#actforamazonia – Saint-Nazaire Août 2019

Quelques conseils

Je ne peux que vous conseiller de vous renseigner car encore une fois si le peuple cultive son esprit et nourrit ses connaissances je pense qu’il sera possible de faire de grandes choses. Mais pour cela il faut avoir connaissance des problèmes et des enjeux de notre société actuelle.

  • Je vous recommande donc de visionner ces films et documentaires qui ont clairement éveillé cette étincelle du changement en moi et également pour de nombreuses personnes de mon entourage :
    – « Demain » – Cyril Dion et Mélanie Laurent
    – « Solution locale pour un désordre globale » – Coline Serreau
    – « Captain fantastique »
    – « Le pouvoir de l’alimentation » – Gilles lartigot
  • Je vous recommande également de lire ces livres :
    – « Comment j’ai arrêté de manger les animaux » – Hugo Clément
    – « Le plus grand défi de l’humanité » – Aurélien Barrau
    – « Le sol la terre et les champs » – Claude et Lydia Bourguignon.
    – Tous les livres Pierre Rabhi.
    – « Nous sommes ce que nous mangeons » – Jane Goodal
    – « Rejoignez nous » – Greta Thunberg
  • Si vous ne savez pas trop par où commencer pour changer petit à petit vos habitudes, voici une application pour téléphone qui vous donne des conseils et des quizz jour après jour : « We Act for Good » (WAG appli de WWF).
WAG WWF
WAG WWF

Comment agir?

Les politiques aiment rejeter le problème sur la faute du peuple sur notre faute à nous comme ci l’avenir de l’humanité dépendait uniquement de nous … Mais les plus grandes décisions viendront des politiques: interdire le plastique, détruire les barrages de la snake river aux états unis, envoyer des troupes pour éteindre les incendies en Amazonie ou en Sibérie; ces choix ne peuvent venir que de ceux qui ont du pouvoir !

Cependant je pense que le peuple à un pouvoir dont il ignore la force, le pouvoir de consommer et de choisir sa consommation. Le pouvoir de boycotter des entreprises et des produits, car ces entreprises et ces lobbys ne fonctionnent que grâce à l’argent. Sans achats de la part des citoyens ces entreprises arrêtent de produire et arrêtent d’avoir un impact … Le pouvoir du boycott est immense et il est entre nos mains. C’est notre plus grand pouvoir, la seule condition pour que cela fonctionne c’est que le peuple soit uni pour faire face aux géants qui détruisent notre planète et l’avenir de nos enfants.

act4amazonia
#act4amazonia – Saint-Nazaire Août 2019

Est-ce que ça me concerne?

Pour ceux qui pensent ne pas connaitre de dérèglement majeur durant leur courte vie sur terre sachez qu’en 2050 soit dans 30 ans (personnellement j’aurait 60 ans ce qui signifie normalement que je serais encore en vie) nous risquons de voir disparaître les orques, les tigres, les loups, les ours polaires et toutes sortes d’autre animaux dont on se fiche un peu comme les insectes et les animaux « moches ». Sauf que tous les animaux ont leur raison d’exister sur cette planète car on dépend tous les uns des autres…

Dans 30 ans donc, nous risquons de voir plus de plastiques que de poissons dans les océans, nous risquons de connaître des inondations même en France et notamment je pense à la région où je vis : La Brière, qui se situe en dessous du niveau de l’océan, ce qui signifie que d’ici là, le Parc Naturel Régionale de Brière aura sûrement disparu sous les eaux… Et il ne sera pas le seul, parce que la banquise et le permafrost sont en train de fondre, parce qu’encore une fois TOUT est Lié, nous sommes liés les uns aux autres, la nature, les animaux et l’humain… Nous devons changer notre rapport à la nature …

Et surtout, sachez qu’il n’est pas trop tard.

Il n’y a pas de petits gestes ou de gestes insignifiants si nous sommes 1 million à le faire quotidiennement, il s’agit de faire sa part à son échelle.

wearetheorca
wearetheorca

Que faire?

Faire sa part commence par des gestes simples, comme ne plus acheter de bouteilles en plastique et investir dans une gourde, essayer de réduire sa consommation de viande sans arrêter pour autant, mais essayé surtout de connaitre la provenance de celle-ci. Ne plus accepter de paille en plastique, faire du covoiturage. etc etc… Et sans parler forcément d’écologie tous ces gestes permettent de faire de nombreuses économies car au lieu d’acheter du jetable donc d’acheter sans cesse on continue d’utiliser le non jetable année après année…

Un exemple parmi tant d’autres, j’ai personnellement décidé de me mettre à la cup menstruelle depuis 3 ans, sachant que j’achetais un paquet de serviettes ou de tampons par mois si ce n’est pas plus je ne sais pas combien d’euros j’ai économisé depuis 3 ans mais je pense que ça fait un bon petit billet !


« Une mort certaine, une faible chance de succès. Mais qu’attendons-nous ? » Le Seigneur des Anneaux , Le Retour du Roi – Gimli.

Et enfin pour finir sachons rester humble: la planète survivra à tout ce dont nous sommes entrain de lui faire subir, c’est l’humain qui est voué à disparaître prématurément… Ici c’est de la survie de l’humain et de certaines espèces animale dont il est question.


Si cet article t’a plu n’hésite pas à commenter ou à partager 😉

Ces articles sont susceptibles de t’intéresser:

L’écologie ça vous parle? Moi OUI ! clic

Promenade à dos d’éléphant, la torture suprême clic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.