Sri Lanka – semaine 3 de Ella à Mirissa

Ella Sri Lanka

Ella

Train kandy-ella
Le fameux train bleu de Kandy à Ella

Le lundi 10 avril nous avons pris le fameux train Kandy-Ella et quelle expérience ce fut ! Nous n’avions pas choisis la meilleure semaine pour prendre le train. Les 10 et 11 avril se déroulaient la Poya, la fameuse pleine lune. Ces jours de pleine lune sont fériés au Sri Lanka. De plus le vendredi 14 avril avait lieu le nouvel an Sri Lankais, un nouvel an lié à l’horoscope et aux planètes. Du coup cette semaine fut chargée de vacanciers qui prenaient le train pour rejoindre leurs familles.

Nous avons donc passé 6h debout dans le fameux train Kandy-Ella !  J’ai dû patienter presque 2h avant de me glisser près d’une fenêtre pour admirer les paysages qui défilaient devant moi ! Quel bonheur de contempler les falaises, les forêts d’eucalyptus puis de pins et de sapins et enfin les somptueuses plantations de thé ! Ce fut 6h de train hors du temps. J’observais les paysages et les Sri Lankais, je souriais aux gens auprès desquels je me serrais. Les gens montaient et descendaient du train, les visages défilaient, les femmes, les hommes et les enfants. Il y avait  également d’autres voyageurs qui comme nous avaient entendu parlé tellement de fois de ce fameux trajet en Train Kandy-Ella !

Train Kandy-Ella

Nous sommes arrivées à Ella vers 15h30 à la Rock View Guesthouse, puis avons mangé un délicieux kottu au restaurant 360 Ella et sommes allées nous coucher tôt.

Rock View Guesthouse
Rock View Guesthouse

Mardi 11 avril nous avons fais la randonnée du Little Adam’s Peak qui était vraiment sympathique ! Il s’agit d’une petite randonnée de 2h allé-retour grand maximum, à travers les plantations de thé. La fin est un peu plus raide mais la randonnée se fait facilement. La vue au sommet en vaut le détour !

Little adams peak

Little adams peak
Randonnée du Little Adam’s Peak

Le pays des couche-tôt

Si vous venez au Sri Lanka en pensant faire la fête jusqu’à pas d’heure, vous vous trompez sérieusement de destination. Dans ce cas mieux vaut aller en Thaïlande. Avec mon amie nous voulions boire un verre dans un bar à Ella (ville pourtant très touristique). Malheureusement nous sommes arrivées un peu tard (21h30) et tous les bars au Sri Lanka ferment à 22h (excepté à Colombo, et peut-être à Kandy et Mirissa). A 22h nous avons donc été mises à la porte du bar en question et n’avons trouvé aucun restaurant acceptant de nous servir. Bon, 22h ça fait un peu tard pour manger je vous l’accorde, mais même les restaurants ferment à 22h30, ce qui selon moi est un peu tôt ! Donc si vous désirez faire la fête au Sri Lanka, commencez à 16h ou bien trouvez un endroit autre qu’un bar pour boire un coup.

Nine Arches Bridge

Nine arches bridge
Le tunnel menant au Nine arches bridge

Mercredi 12 avril nous avons fais la randonnée du Nine Arches Bridge. Il s’agit d’une randonnée plutôt sympathique, où nous devions suivre la voie ferrée durant 1h à 2h. La randonnée est un peu sportive car le rythme de marche n’est jamais le même. Les rails sont toutes différentes, certaines sont hautes, d’autres basses, d’autres larges ou bien fines. J’ai passé plus de temps à regarder mes pieds plutôt que les paysages autour. Je ne suis donc pas restée longtemps sur les rails, et après une bonne demi heure j’ai préféré les longer.

La fin de la randonnée est plutôt sympathique car avant d’arriver face à ce fameux pont, il faudra passer dans un tunnel très sombre. À la sortie de ce tunnel la luminosité nous aveugle un peu, puis laisse apparaître le sublime pont entouré d’une végétation luxuriante: splendide ! Si vous avez de la chance, vous pourrez même assister au passage du magnifique train sur le pont.

Nine arches bridge
Suivez la voie ferrée jusqu’au pont.
Nine arches bridge
La végétation luxuriante
Nine arches bridge
Nine arches bridge

Polhena

Le trajet pour aller de Ella jusqu’à Polhena fut quelque peut perturbé à cause du nouvel an et des transports en commun qui ne circulaient pas. Après plusieurs heures à patienter, nous avons réussi à trouver un bus Ella-Haputale puis Haputale-Wellawaya. Pour ce trajet je vous recommande de vous asseoir sur le coté gauche du bus car vous pourrez admirer de nombreuses cascades. Si le chauffeur de bus est sympathique, il s’arrêtera pour que vous preniez quelques photos. Nous avons ensuite repris un bus jusqu’à Matara puis un tuk-tuk jusqu’à Polhena où nous logions à la Blue Coral Guesthouse.

Cette guesthouse est tenue par une très gentille famille Sri Lankaise. La femme nous accueillit, nous montra notre chambre puis nous prépara un délicieux repas. Si vous choisissez de venir dans cette guesthouse vous ne le regretterez pas. La famille est charmante, et la nourriture délicieuse ! Nous avions la vue sur l’océan depuis notre chambre et tout ceci pour la modique sommes de 2000 LKR pour 2 (11.47€ sans compter les repas).

Blue Coral Guesthouse Polhena
Blue Coral Guesthouse ( photo prise sur routard.com)

 

Le paradis des tortues de mer

A polhena l’ambiance est très reposante. Cette petite ville n’est pas trop touristique mais commence à faire parler d’elle pour plusieurs raisons. Les sri lankais y sont très accueillants, il y a de nombreux restaurants et guesthouses, mais il y a également Polhena Beach !

Polhena

Quand nous sommes arrivées au Sri Lanka, nous avons rencontré une française qui nous a parlé de Polhena. Elle nous a conseillé de visiter cette petite ville car nous pouvions nager avec des tortues à Polhena Beach. Nous avons donc décidé de prendre un guide pour nous emmener nager dans le récif au large de Polhena Beach.

Après avoir nagé une dizaine de minutes avec les poissons nous avons vu notre première tortue. Elle était tellement belle ! Elle mangeait les algues au ras du sol puis elle s’est mise à nager, on aurait dit qu’elle volait c’était magique à vivre ! Nous avons passé presque 2h30 dans l’eau, dont la première heure avec notre guide qui nous a emmené observer toutes sortes de poissons. La deuxième heure nous sommes restées dans l’eau à observer les tortues. Il y en avait 4 ou 5 qui restaient toujours aux mêmes endroits. Nous n’avons pas vu le temps passer et nous aurions pu rester encore des heures dans l’eau à observer ces magnifiques créatures !

La Blue coral guesthouse nous a loué le matériel de snorkelling (palmes, masques et tubas) pour 500 LKR (2.86€). Ils nous ont conseillé un guide qu’ils connaissaient pour 500 LKR (2.86€) également. Nous avons donc pu observer les tortues pendant presque 2h30 pour seulement 1000 LKR (5.73€) chacune.

Polhena

Nous pensions avoir besoin d’un guide pour cette activité, mais si vous décidez de le faire, vous pouvez largement vous passer du guide. Il vous suffit de marcher quelques mètres vers le large et vous verrez des tortues même en ayant pied. Si vous souhaitez observer des poissons et des coraux, il vous faudra aller un peu plus loin vers le large, mais c’est aussi très accessible. Je vous conseille également de venir observer les tortues tôt le matin, vers 7h à peu près.

Polhena n’est pas touristique, mais les Sri Lankais connaissent très bien cette petite ville et aiment y passer leurs vacances. Vous pourriez être surpris par le nombre de Sri Lankais qui viendront prendre un bain et faire du snorkelling vers 9h-10h. Nous étions à Polhena durant les fameuses vacances du nouvel an et durant la Poya donc nous avons eu beaucoup de monde, mais je pense que Polhena est une ville plutôt calme le reste de l’année.

Polhena
Couché de soleil sur le toit de la Beach Paradise Guesthouse

Après ce merveilleux moment hors du temps nous sommes rentrées à la Blue Coral Guesthouse pour rendre notre chambre. Le midi nous nous sommes arrêtées dans le restaurant d’une guesthouse avant de partir de Polhena : le beach paradise ! Après avoir discuter avec Vahim le gérant et après avoir mangé de délicieux petits plats face à l’océan, nous avons décidé de rester encore deux jours dans sa guesthouse. Nous avons donc fait une pause dans notre road trip.

Nous ne passions jamais plus de 2 nuits dans le même endroit. Polhena fut l’exception ! Nous nous sentions tellement bien dans ce petit paradis que nous en avons profité pendant 4 jours, entre snorkelling et baignades sur une plage privée sans personne autour, le rêve ! Nous avons même eu le droit à un très beau spectacle sur cette plage privée. Alors que l’on se baignait, nous avons aperçu une tortue surfer dans une vague, c’était incroyable.

Beach Pardise Guesthouse
Levé de soleil sur le toit de la Beach Paradise Guesthouse

Sea Turtle Farm & Hatchery

Lundi 17 avril avant de repartir nous en avons profité pour visiter le Sea Turtle Farm & Hatchery, (Matara Road, Habaraduwa, Sri Lanka) l’entrée coûte 500 LKR (2.86€). Dans ce couvoir, vous pourrez observer une quinzaine de bassins où sont recueillies les tortues blessées ou mal-formées. Le Sea turtle Farm & Hatchery est situé sur la plage où les tortues viennent pondre. Pour éviter que les œufs soient mangé par les prédateurs, les soigneurs viennent les récupérer et les enterrer dans un incubateur (un bac à sable) prévu à cet effet dans le couvoir. J’avoue que quand nous sommes arrivées et avons vu les tortues dans les petits bassins j’ai eu un peu peur. Je me suis demandée si cet endroit était réellement ce qu’il prétendait être.

Quand vous arrivez, vous avez deux possibilités. Vous pouvez visiter le couvoir seul et sans aucune explication, ou bien demander à un guide de vous expliquer la vie de chaque tortue dans chacun des bassins. Nous avons donc pu grâce à notre guide comprendre pourquoi telle ou telle tortue se trouvait au couvoir. Les adultes étaient toutes blessées, très souvent par les hameçons des pêcheurs et quelques fois par les hélices des moteurs à bateau. Certaines tortues naissent avec des mal formations. Toutes sont soignées et relâchées lorsqu’elles son totalement guéries. Les bébés qui naissent sont gardé 2 à 3 jours puis sont relâchés dans l’océan. La Sea Turtle Farm & Hatchery agît donc réellement pour la sauvegarde des tortues marines !

Sea Turtle farm & hatchery
Sea Turtle farm & hatchery

Il y a en tout 7 espèces de tortues marines, et 5 espèces vivent au large du Sri Lanka. L’espèce que l’on retrouve le plus souvent et qui est donc celle avec laquelle j’ai nagé à Polhena est la tortue verte.

Tortue de mer verte
La fameuse tortue verte de Polhena

Mirissa

Le 14 avril, jour du nouvel an, nous avons décidé de visiter Mirissa. Malheureusement tout était fermé, et les deux seuls restaurants ouverts se trouvaient sur la plage. Nous étions entourées de touristes, des touristes partout, plus aucun Sri Lankais à l’horizon. Nous avons mangé car nous avions faim mais sommes reparties à Polhena dès la fin de notre repas. Mirissa ne fut réellement pas un coup de coeur. Cette ville est beaucoup trop touristique et surtout beaucoup trop polluée. Il y avait des déchets partout sur le bord des routes, sur le côté des restaurants, sur la plage, c’était une horreur.

J’ai entendu dire qu’en hors saison les déchets étaient laissés par terre mais dès que la saison commençait les restaurateurs et hôteliers récoltaient les déchets pour montrer une bonne image auprès des touristes. Et bien nous étions clairement en hors saison et les restaurateurs n’avaient strictement rien à faire des déchets qui traînaient partout à Mirissa.

Port de Mirissa
Port de Mirissa

Observation des baleines bleues

Lorsque vous séjournez à Polhena ou à Mirissa , vous pouvez grâce à votre Guesthouse, réserver un bateau pour observer les Baleines bleues au large de Mirissa. Vahim le gérant de notre Guesthouse nous a réservé deux places sur un bateau avec lequel il est en partenariat. Il s’agit du « Viyana Luxury Boat Whale watching with nihal« . Vahim nous a donc emmené en tuktuk le matin à 6h jusqu’à Mirissa où il nous a déposé au bateau. Cette activité coûte normalement 6000 LKR (34.39€) pour un adulte et 3000 LKR (17.19€) pour un enfant. Nous avons réussi à négocier avec Vahim pour payer 3000 LKR (17.19€) chacune et il a accepté. Je suis bien contente de n’avoir payé que la moitié du prix de base car j’ai été extrêmement déçue de cette activité.

Port de Mirissa
Les bateaux de pêche colorés du port de Mirissa

Le bateau contenait à peu près 80 personnes. C’était un petit bateau comparé aux énormes que l’on a pu croiser, oui car nous n’étions pas seul… Arrivé au large de Mirissa il y avait une quinzaine de bateaux, des grands, des moyens et des petits. Notre capitaine avait au moins l’intelligence de couper les moteurs à chaque arrêt. Ce n’était pas le cas de tous les bateaux.

Après une vingtaine de minutes à observer l’océan, les premiers bateaux se mirent en marche et « la chasse à la baleine » commença. Oui oui, j’emploi la phrase « chasse à la baleine » car je l’ai pris comme telle. Se fut la course à celui qui arriverai en premier pour que ses touristes puissent photographier l’animal… Je n’ai pas du tout apprécié cette méthode d’observation, qui faisait fuir tous les cétacés. Je ne vous parle même pas de la pollution sonore que ces pauvres bêtes subissent sous l’eau. Nous n’en parlons pas assez mais les bateaux à moteurs procurent une pollution sonore insoutenable pour les pauvres mammifères marins.

Bref nous avons pu observer quelques baleines, c’était quand même magique. J’ai pleuré en voyant la première. C’était un mélange de joie et de culpabilité. Je me sentais tellement mal d’être sur ce bateau pour mon simple plaisir. Je ne pensais pas à ce que cette pauvre baleine allait endurer. Nous n’avons pas vu de cachalot ni de dauphin, ces adorables mammifères ne devaient pas supporter le bruit des moteurs…

Catamaran port de Mirissa
Un Catamaran sort en mer à Mirissa

Si j’ai accepté de faire cette activité c’est parce que je pensais que notre bateau était beaucoup plus petit. Je ne pensais pas non plus qu’il y aurait autant de monde. Mirissa est connue pour l’observation des baleines bleues au large de ses côtes. Cette destination est très touristique, il est donc logique qu’il y ai eu autant de monde. Pour ceux qui souhaitent observer ces magnifiques mammifères marins sans impacter leur vie, privilégiez les activités sur les bateaux sans moteur: voilier, catamaran, canoë, kayak. Ou choisissez des endroits où vous pourrez les observer depuis la côte sans les déranger.

Quelques petits détails supplémentaires: Les baleines bleues sont présentes toute l’année mais leurs mois de prédilections sont décembre et avril. Nous y sommes allées en avril, je pense que c’est pour cela qu’il y avait beaucoup de touristes. Il faut éviter la période de mai à juillet car c’est la mousson et donc l’océan est très agité. Avant de réserver, renseignez-vous bien sur les bateaux qui respectent les conventions internationales en matière d’approche des baleines.


Pour tout savoir sur la demande de visa c’est par ici.

Sri Lanka semaine 1: de Negombo à Sigiriya c’est par .

Sri Lanka semaine 2: de Anuradhapura à Trincomalee c’est par ici.

Sri Lanka semaine 4: de Yala à l’Adam’s Peak clic .

Pour connaitre le budget moyen d’1 mois au Sri Lanka c’est par .

Si cet article t’a plu n’hésite pas à le partager 😉

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *